Les casinos en ligne

Commencer à jouer dans les casinos en ligne!

Bienvenue chers amis dans le monde fascinant des jeux de casino car ici après avoir tapé de simples mots ou phrases comme casino en ligne, casinos en ligne, jeux de casino, casino jouer, bonus casino en ligne vous pouvez sentir l’atmosphère de ce qu’on appelle le gain multiple. Donc pourquoi cette possibilité en ligne ? Parce que les gens qui jouent dans les jouer au casino en ligne
depuis longtemps savent très bien les profits et les avantages des espaces de jeu virtuels en ligne. Alors on commence à vous proposer les meilleurs sites de casino bonus dans lesquels vous aussi vous pouvez taper les trucs pareils et prétendre le gain multiple dont on a parlé dessus. Bonne chance chers amis!


Le schéma est peu ou prou toujours le même. Les études а peine terminées, le garçon - si on en trouve de plus en plus, les demoiselles restent peu nombreuses autour d'une table de poker -vit chez ses parents en attendant de trouver un travail. Pas de loyer а payer, pas de vie maritale а gérer, pas d'enfants а élever... Il est libre comme l'air. Poussé par un proche, il tête un peu du poker on Une. D'abord gratuitement, comme le proposent tous les sites. Ensuite en misant 10 ou 20 euros. Avant de passer, si son bankroll - la réserve d'argent consacrée au Poker Gratuit - le permet, а la vitesse supérieure et de tenter des tables а 50 euros, puis d'autres permettant de se qualifier, moyennant 100 euros, а des tournois а 1 000 ou 2 000 euros le droit d'entrée... Evidemment, les parents commencent par faire grise mine. Mais ils reprennent des couleurs devant les gains de leur rejeton. « Quand, trois mois après mes débuts, j'ai gagné 5 800 euros au Spanish Po­ker Tour et 10 000 sur Internet, ma mère m'a fichu la paix », se souvient Antoine Saout. Pour autant, tous ne deviennent pas des vedettes. Beaucoup tiennent même à rester discrets. «Les vrais» millionnaires, on ne les connaît pas, confirme Georges Djen, directeur de la publication de-Live Poker. Sur Internet, il n'y a que des pseudos. »

Fabrice, par exemple (le prénom a été changé). Il n'est pas encore plein aux as, mais en bonne voie. 26 ans, logé avec ses sœurs dans un appartement parisien propriété de ses parents, il joue а plein-temps depuis six mois en cash game exclusivement - comprendre : partie libre d'argent, en opposition au tournoi, où la mise financière est limitée au droit d'entrée. Après un petit tour au centre de gym en bas de chez lui, parce qui « une bonne forme physique aiguise les sens » dit-il, il reste scotché devant son ordinateur six heures par jour, Considérant le poker comme un « travail », il refuse d'avouer son «salaire», car en France, « c'est mal vu ». Tout juste souffle-t-il son plus petit mois - 3 000 euros - et son plus gros - 27 000. Il accepte aussi de nous faire une démonstration. Direction le salon où trône l'écran de son PC, assez grand pour afficher de quatre а six tables.

ON UNE Le Net, où d'énormes gains sont possibles, attire des joueurs de plus en plus jeunes.

assurance-vie. Pour durer dans le poker, le secret est de garder la tête froide et les pieds sur terre. » Or, beaucoup « s'explosent en l'air », comme on dit dans le milieu. Car, s'il y a de gros gains d'un côté, il y a forcément de grosses pertes de l'autre. « Le cashgame met en slip des professionnels, confirme Maurice Schulmann. Pour un tournoi de gagné, il y en a souvent dix de perdus auparavant. Et, si les joueurs communiquent sur l'argent qu'ils touchent, ils avouent rarement les montants qu'ils ont engloutis, » Soucieux de son image de vainqueur, le jeune joueur en général bon esprit, même en cas de badbeat (coup de malchance). La roulette , le poker, Bingo et d’autres casino jeux peuvent apporter autant de bonne émotions aussi – alors n’hésitez pas!

Share